Les bienfaits de l'os à moelle

05/11/2021

Les bienfaits de l'os à moelle

Donner un os à son chien est-il efficace pour réduire ou limiter le tartre ?

 

La réponse est claire… c’est OUI ! Donner un os a un chien est un réflexe que l’on voit dans bien des dessins animés. C’est aussi une pratique sollicitée par de nombreux maitres, et souvent appréciée du chien. Est-ce efficace ? Est-ce risqué ? 

 

Le Dr.Géraldine Blanchard (vétérinaire spécialisée en nutrition) vous explique les bienfaits de la mastication de l'os à moelle à travers l'article qu'elle a rédigé sur son blog

 

Comme d’habitude sur ce blog : « pas d’affirmations sans preuves ». C’est la règle. Et les os alors ?
 

C’est seulement en 2016 (Marx et al) qu’une étude de l’efficacité de la mastication d’un os a été publiée, avec, cerise sur le gâteau, la comparaison de 2 os différents. Et une étude de 2020 (Pinto et al) vient le confirmer…


ATTENTION : il ne s’agit pas de n’importe quel os, et les recommandations suivantes sont évidemment a bien suivre pour éviter des problèmes bien plus graves que le tartre, notamment perforation digestive (qui peuvent arriver avec les os plus fins et plus cassants), ou les excès de minéraux et troubles associés jusqu’à occlusion intestinale (qui peuvent arriver quand la quantité d’os consommé est trop grande) .

 

1- quel os donner pour limiter le tartre ?

 

On choisira un os à moelle de Boeuf plutôt que de Veau, pour qu’il soit plus dur. C’est le milieu du fémur qui est intéressant.
L’idée est que le chien puisse jouer avec l’os, en le mâchouillant, mais en le consommant le moins possible.
Il faut seulement veiller à ce que l’os soit assez gros par rapport au chien pour qu’il ne puisse pas l’avaler.

 

ATTENTION Donner un gros os rond (l’extrémité du fémur) est intéressant mais nutritionnellement plus risqué car l’os est facilement consommé (parfois totalement consommé) en 24 heures, et cela représente un très (trop) gros apport de minéraux… A éviter donc.

 

2- le retour du tartre est-il ralenti ou le tartre disparait-il ?

 

Avec l’os à moelle, le tartre disparait.
Dans l’étude de 2016, le tartre recouvre initialement les dents sur une zone représentant 38 à 42% de la surface dentaire. La surface couverte de tartre a été réduite de 70% en 12 jours de distribution d’un os de 125g chaque jour, et de -88% en 3 semaines, à raison de 1 os de 240 grammes par jour, à des chiens Beagle (poids 10-15kg).

 

Outre que le chien consomme trop facilement l’os spongieux (le gros os rond), la réduction de la surface couverte par le tartre est plus faible, c’est donc moins intéressant. Cela n’est pas confirmé dans l’étude de 2020.

 

3- est-ce risqué pour les dents ? la consommation d’os entraine-t-elle un risque de fracture dentaire ?

 

On ne constate aucune cassure ni attente dentaire ni dans l’étude de Marx et al, qui donne un os à moelle de boeuf assez grand tous les jours pendant 3 semaines, ni dans l’étude de Pinto et al.

 

4- est-ce que l’on peut donner un os aussi à un petit chien comme un yorkshire terrier ou un chihuahua ?

 

Pourquoi pas ? Il suffit d’adapter la taille de l’os au chien, pour qu’il ne puisse pas l’avaler. Rappelez vous que le Yorkshire est avant tout un chien Terrier, qui adore débusquer les lapins ! Quand au chihuahua, allez expliquer à celui de la photo que l’os n’est pas pour lui !

 

5- faut-il laisser ou retirer la moelle ?

 

Si le chien reçoit un os pas jour, et que son besoin calorique n’est pas très élevé, en effet, comme la moelle (la partie rouge opale qui se trouve au centre de l’os) peut être partiellement retirée pour éviter que le chien en consomme trop.

 

6- faut-il donner l’os cru ou cuit ?

 

L’étude de Marx et al. a été faite avec les os crus. L’étude de Pinto a été faite avec des os autoclavés (stérilisés), que l’on peut qualifier de cuits. Les deux donnent des résultats similaires contre le tartre.

 

Si vous demandez un os à votre boucher, ou si vous l’achetez au supermarché, au rayon frais ou congelé, sa qualité sanitaire doit permettre de le donner cru. En cas de doute, vous pouvez le faire bouillir quelques minutes.

 

7- quels sont les autres moyens de diminuer le tartre chez le chien ?


Jusque là, les preuves existaient de l’efficacité du brossage des dents, si il est quotidien et non sporadique (Buckley et al., 2011), de la consommation de certaines croquettes (Jansen et al., 1995), de l’apport d’un friandise spécialement distribuée pour ralentir le retour du tartre, avec des effets mesurés -17% de dépôt de plaque dentaire et – 45% de dépôt de tartre durant 4 mois (Hennet et al., 2006) et durant 70 jours dans une autre étude (Clarke et al., 2011).

 

Une ration ménagère non équilibrée (manque de protéines, calcium, vitamines) est à l’origine de troubles bucco-dentaires à long terme. Mais donnée seule, une ration ménagère (sans qu’il soit précisé si elle est équilibrée ou non) est associée a plus de risque de problèmes dentaires que des croquettes. D’où l’intérêt d’un os, sinon par jour, mais au moins une ou deux fois par semaine (là, pas de publication, c’est plutôt l’expérience de l’auteur qui parle !).

 

8- Quand on donne un os à moelle une ou 2 fois par semaine avec une ration ménagère, faut-il laisser Vit’i5 ou le supprimer les jours avec os ?


Si on donne un os à moelle de Boeuf, c’est justement parce qu’il est rongé et occupe le chien mais aussi parce qu’il est pas ou peu consommé. L’os apporte un peu de calcium et phosphore, mais vraiment peu. On doit laisser Vit’i5 , car il apporte certes calcium (et éventuellement phosphore) mais aussi les vitamines et oligo-éléments que le reste de la ration, et l’os, n’apportent pas.

 

Cet article a été rédigé par le Dr Vet Géraldine Blanchard - Blog : Cuisine à crocs

 

Sources…
Marx et al. Raw beef bones as chewing items to reduce dental calculus in Beagle dogs. Aust Vet J. 2016 ;94(1-2):18-23.
Pinto et al.  Evaluation of teeth injuries in Beagle dogs caused by autoclaved beef bones used as a chewing item to remove dental calculus. PLoS ONE, 2020; 15(2): e0228146.
Hennet et al. Effectiveness of an oral hygiene chew to reduce dental deposits in small breed dogs.J Vet Dent. 2006;23(1):6-12.
Clarke et al. Effectiveness of a vegetable dental chew on periodontal disease parameters in toy breed dogs.J Vet Dent. 2011;28(4):230-5.
Buckley et al. The impact of home-prepared diets and home oral hygiene on oral health in cats and dogs.Br J Nutr. 2011;106 Suppl 1:S124-7.
Jensen L et al. Reduction in accumulation of plaque, stain, and calculus in dogs by dietary means. J Vet Dent. 1995;12(4):161-3.

Les conséquences de la stérilisation chez le chien - Bilan 2021 sur appuis scientifiques La balade exploratrice – Un geste santé pour le chien !