Qu'est-ce que l'EMDR modèle animal ? 

11/04/2020

Qu'est-ce que l'EMDR modèle animal ? 

La thérapie brève par l'EMDR utilisée depuis plus de 30 ans chez l'humain est unique et présente de réels avantages. Elle a été adaptée pour aider les animaux de compagnie ayant des troubles du comportement (phobie, agressivité, peur, évitements, aboiements sur les humains ou autres chiens, malpropreté ...) liés à un dysfonctionnement émotionnel. Vous trouverez dans cet article toutes les explications concernant cette pratique thérapeutique novatrice.

Qu’est-ce que l’EMDR ? Cette abréviation veut dire « Eye movement desensitization and reprocessing ». Ce qui signifie : « Désensibilisation et retraitement par le mouvement des yeux ».

 

A quoi sert l’EMDR ? C’est une thérapie brève utilisée depuis la fin des années 80 pour traiter les états émotionnels exacerbés liés au stress, à l’anxiété et à la peur (phobie, angoisse …). Chez l’humain, ce protocole de soins (développé par la psychologue américaine Francine Shapiro) est régulièrement utilisé pour réguler les ressentis émotionnels négatifs liés à une expérience douloureuse (physique ou mentale). Cette thérapie a largement été utilisée chez les combattants traumatisés par la guerre et atteints de stress post-traumatiques afin de contribuer à leur guérison psycho-émotionnelle.

 

Est-elle efficace ? Cette technique de désensibilisation émotionnelle est reconnue par les grandes instances internationales de la santé telles que la haute autorité de la santé (l’H.A.S) et l’organisation mondiale de la santé (l’O.M.S). Elle permet de traiter, au niveau cérébral, les conséquences de certaines pathologies comportementales telles que la dépression, diverses phobies (sociales, alimentaires, environnementales…), les troubles anxieux, les attaques de panique, les troubles obsessionnels compulsifs.

 

Qu’est-ce que l’EMDR modèle animal ? Pour profiter de bienfaits de l’EMDR, la psychothérapeute (et superviseur EMDR certifiée Europe) Fabienne Lannes-Gilibert a conceptualisé une méthode spécifiquement adaptée aux mammifères (chiens, chats, chevaux, vaches …) nommée EMDR modèle animal en s’inspirant des protocoles utilisés chez l’homme. Cette thérapie dédiée aux animaux a été validée par les chercheurs de l’institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM).

 

Que peut-elle apporter aux animaux ? Cette pratique permet d’influer sur les réactions gênantes voire dangereuses liées à des états émotionnels exacerbés. Elle est utilisée pour gérer les réactions d’évitement en cas de peur, les réactions agressives en cas de peur ou de stress, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) liés aux états d’angoisse sévère et aux phobies liées aux peurs intenses en tout genre (…). Son but est de rééquilibrer l’homéostasie sensorielle de l’animal afin de lui donner la possibilité de s’adapter et de répondre correctement à son environnement.

 

Comment marche-t-elle sur les animaux ? Lorsque l’animal vit une expérience douloureuse physique ou psychologique, des sensations désagréables liées à ce moment sont stockées durablement dans son cerveau. Cela peut (si la situation vécue est ressentie comme traumatisante) provoquer un dysfonctionnement émotionnel. Par la suite, si l’animal est confronté à des informations similaires à celles présentes lors  de la mauvaise expérience (odeurs, bruits, mouvements, environnements, personnes, images …) les sensations négatives vécues ressurgissent violemment et l’animal réagit de façon déraisonnée (agression, peur panique, crise de tremblements, comportements autocentrés …).

 

L’EMDR modèle animal permet de retirer les sensations douloureuses, négatives et traumatiques liées à une information enregistrée dans le cerveau par effet associatif. Cette technique aide à retraiter l’expérience (comme pour un ordinateur) afin qu’elle soit digérée. Elle consiste à recréer les ressentis provoquant les réactions exacerbées (graduellement selon la sensibilité individuelle de l’animal) par le biais de stimuli déclencheurs (bruits, odeurs, images …) et d’effectuer une désensibilisation progressive par le mouvement (Traitement Adaptatif de l’Information dit TAI). Elle  permet de stimuler le système nerveux afin de procéder naturellement au déblocage des mémoires et des émotions négatives stockées. Il se produit une désactivation de celles-ci et une évolution vers des ressentis positifs régulateurs de l’état émotionnel.

 

Le protocole est personnalisé pour chaque animal. Il tient compte des perceptions sensorielles et de l’équilibre émotionnel individuel propres à chacun. Il est donc nécessaire avant de pouvoir entreprendre cette thérapie, d’effectuer un bilan de comportement pour établir une analyse complète. Cela permet d’utiliser les biais les plus adaptés et les plus efficaces pour l’animal.

 

Pour plus de compréhension, voici quelques exemples d’effets associatifs :

 

- Un chien s’est fait malmené lors d’un jeu lorsqu’il était chiot par un chien mâle, brachycéphale, de petite taille. Depuis qu’il est adolescent, il ne peut plus croiser de bouledogue français sans être apeuré et déclencher d’agression envers ce type de congénères.

 

- Un chien a eu une otite purulente et a dû supporter une détersion d’oreille douloureuse chez le vétérinaire. Depuis ce jour, il se met à trembler de tous ses membres dès qu’il arrive sur le parking de la clinique vétérinaire. De plus, il bave à  fortes gouttes tout le temps qu’il passe là-bas.

 

- Un chat a eu une cystite aiguë avec des cristaux urinaires et est devenu malpropre. Depuis, il ne veut plus uriner dans sa litière. Le bac et le substrat ont pourtant été changés et les selles sont retirées tous les jours.

 

Les cas d'effets associatifs sont très nombreux. Si votre animal présente des réactions disproportionnées ou difficilement explicables (après avoir pris le soin de contrôler son état de santé chez le vétérinaire), i' EMDR peut apporter durablement une solution pour l'aider à contrôler son état émotionnel, lui retirer des ressentis douloureux chroniques et pour qu'il réagisse enfin sereinement face à chaque situation quotidienne de la vie.

 

Article rédigé par Valérie CANTALOUBE

Confinement : Une expérience commune pour mieux comprendre les ressentis de nos chiens et nos chats Comment bien communiquer avec son chat ?